La grève d’Hygea de ces 15 derniers jours pourrait nous amener à réfléchir et à changer nos comportements, positivement et simplement.


La grève des éboueurs d’Hygea nous aura permis d’être les témoins impuissants et les victimes collatérales d’un conflit idéologique entre le PS et le MR de la région de Mons-Borinage. D’un côté, le MR fustigeant les grévistes et accusant le PS montois d’immobilisme. De l’autre côté, Elio Di Rupo regrettant les conséquences de la grève mais la comprenant comme une réaction aux décisions du gouvernement fédéral sur l’âge de le pension. Elio oubliant par la même occasion que Michel Dardenne défendait déjà il y a quelques années l’idée que nous travaillions plus. Dans cette guerre de communiqués, j’ai peu entendu parler du motif de la grève, à savoir l’inquiétude des éboueurs quant à leurs conditions de travail en fin de carrière. On peut comprendre que peu d’entre eux se voient encore à 67 ans accrochés à l’arrière d’un camion poubelle, quel que soit le temps. Je n’ai vu aucun bourgmestre se mouiller pour trouver une solution globale et favoriser un arrêt de la grève et une reprise rapide de la collecte des immondices. Finalement, cette grève n’aura servi à rien si ce n’est à quelques bourgmestres de voir leur tête dans les journaux (par exemple, bras croisé, bombant le torse à côté de sacs poubelles).

Passons!

Cette grève et l’amoncellement progressifs des sacs poubelles dans notre commune pourrait aussi être l’occasion de faire bouger les choses, positivement. Cela pourrait être vu comme une opportunité de réfléchir à la manière dont nous consommons et surtout jetons. Le volume des déchets ne fait qu’augmenter d’année en année et bientôt, cela aura aussi des conséquences sur notre portefeuille. Essayons donc de voir comment nous pouvons réduire nos déchets.

Beaucoup d’entre vous évitent déjà le suremballage et trient correctement leurs déchets. Mais nous pouvons aller plus loin, sans trop d’efforts.

A Nimy, un nouveau magasin vient de s’installer. Il vise le zéro déchet. Je vous en avais déjà parlé dans mon précédent article sur les circuits courts et le bio. Vous amenez le contenant et le remplissez sur place : vin, céréales, fruits secs, épices, huile, vinaigre, thé, café, etc. De quoi éviter quelques emballages superflus.

Pour diminuer les déchets ménagers, le compostage et quelques poules permettent de réduire le volume de ses sacs blancs de 20 à 30 %. Sur ce plan, nous ne pouvons qu’encourager la commune à aller plus loin dans les activités qu’elle a déjà organisées.

La commune accueille en effet une formation au compostage organisée par Hygea. La prochaine aura lieu ce jeudi 16 juin à Masnuy-Saint-Jean. Nous souhaitons que ce type de formation puisse être organisé plus souvent, notamment en mettant à contribution les maitres-composteurs qui ont suivi les formations complètes, beaucoup plus longues. Par rapport à cette activité, je me pose quand même une question. Est-ce que ce sera encore possible quand Jurbise aura définitivement opté pour un opérateur privé?

En ce qui concerne les poules, nous apprécions l’initiative lancée il y a quelques mois pour la fourniture de poules aux Jurbisiens. On peut seulement regretter que tous ceux qui s’étaient inscrits n’ont finalement pas reçu les 2 poules promises mais il ne s’agit que d’une minorité et, apparemment, l’opération pourrait être répétée. Cette action est symbolique (une poule ne coûte que quelques euros) mais elle aura au moins permis à plusieurs Jurbisiens de franchir le pas. Nous encourageons la commune à continuer dans ce sens et, pourquoi pas, à organiser des formations pour la construction de poulaillers (ce qui est de loin la partie la plus coûteuse dans ce projet).

Ecolo a d’autres propositions pour avancer dans ce domaine. Pour en savoir plus, je vous renvoie vers l’excellent article publié par Ecolo Lens en avril (voir pages 2 et 3).

En matière de propreté, les canettes jetées par les fenêtres des autos par des personnes inciviques restent un fléau. Et ce malgré le travail acharné des employés communaux qui, chaque semaine, parcourent des kilomètres de voiries afin de les ramasser. Pour essayer de diminuer cela, nous pourrions prendre exemple sur la commune de Soignies qui vient d’installer des filets à déchets aux entrées de la ville (voir photo). Une chouette idée, pas chère, et qui permettrait d’alléger le travail de nos employés communaux.

FiletACannettes.jpg

Je m’en voudrais de terminer cet article sans revenir sur l’Hygea et Jurbise. Une des idées pour conscientiser les citoyens à jeter moins serait d’utiliser des conteneurs à puces. Cette idée avait déjà été émise par la bourgmestre de Jurbise il y a 3 ans et semble encore faire partie de ses plans puisqu’elle en a parlé dans son communiqué de presse la semaine dernière. Je me demande juste pourquoi ce projet n’a pas encore abouti puisqu’il était prévu que cela soit testé…au printemps 2015 (voir article). Il faudra aussi, avant de le tester, déterminer pourquoi le projet a été abandonné à Boussu.

Et pour tous ceux qui ne jugent Hygea que par la grève qui vient de nous toucher, je les invite à consulter le site de l’Hygea afin qu’ils prennent conscience que leur métier ne consiste pas qu’à ramasser des poubelles. Ils proposent aussi beaucoup d’actions et de conseils pour nous aider à jeter moins.

A bientôt (pourquoi pas ce vendredi 17 juin?).

07-Eric.jpgEric Auquière

Co-secrétaire de la locale Ecolo de Jurbise.

Share This