La locale Ecolo de Jurbise a reçu le témoignage d’un ours polaire concernant le réchauffement climatique et l’importance de la COP21.


Lors de sa dernière réunion, Ecolo Jurbise a rencontré un ours polaire et a écouté attentivement son témoignage.

Il nous a dit tout l’espoir qu’il mettait dans la COP 21 et dans l’accord qui pouvait en sortir. Ils nous a rappelé combien cet accord serait déterminant pour l’avenir de l’homme.

Il est heureux que de nombreux citoyens, ecolo ou pas, contribuent déjà, à leur niveau, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (chaque geste compte) mais nous a aussi rappelé que la responsabilité, elle, incombait principalement aux États qui doivent prendre des engagements ambitieux.

Nous lui avons posé quelques questions.

Ecolo Jurbise : «Dis, l’ours, pourquoi la COP 21 est-elle si importante ?»

L’ours : «Parce que le protocole de Kyoto a été prolongé jusqu’en 2020. Après cette date, les 55 pays ayant eu des objectifs de réduction de leurs émissions de CO2 se retrouveront sans aucune obligation vis-à-vis de la communauté internationale. Or, il y a urgence à prendre des mesures permettant de contenir le réchauffement climatique de la planète en dessous de 2 degrés. Si les États ne parviennent pas à se mettre d’accord, et que cette limite est dépassée, les conséquences deviendront dramatiques et surtout irrémédiables : de plus en plus de gens n’auront pas d’autre choix que l’exil pour fuir des zones devenues sans ressources ou inondées, catastrophes « naturelles » de grande ampleur plus fréquentes, perte de la biodiversité, insécurité alimentaire, etc. Prendre des mesures ambitieuses à la COP21 sera aussi l’occasion de redessiner un 21 ème siècle à visage plus humain.»

Ecolo Jurbise: «La Belgique a-t-elle un rôle à jouer?»

L’ours : «La Belgique ne peut pas aller à Paris en portant un véritable bonnet d’âne climatique. En termes de production d’énergies renouvelables, de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de pollution de l’air… votre pays figure parmi les derniers élèves de la classe européenne. Vous ne pouvez pas vous contenter d’un service minium irresponsable.

Vous devez mettre la pression maximale sur vos gouvernements, avec les associations, avec les citoyens, pour un accord ambitieux. Tout simplement parce que nous n’avons pas de planète B !»

Une bien belle soirée qui nous a fait réfléchir sur nos modes de consommation et les moyens que nous pouvons mettre en oeuvre pour changer les choses.

IMG_20151119_214332.jpg

Share This